L’Assurance Loyers Impayés ou Garantie des Loyers Impayés (GLI), sécurise les revenus des propriétaires bailleurs et leur apporte des garanties contre les divers risques locatifs : loyers et charges non payés, détériorations, frais de contentieux voire départ brutal du locataire.
Les bailleurs peuvent opter pour une caution solidaire, mais il faut savoir qu’elle n’est pas fiable en cas d’insolvabilité ou de refus de payer de la part du locataire. Une garantie des loyers impayés apporte une meilleure couverture au bailleur en cas de loyers impayés ou de dégradations d’un montant dépassant le dépôt de garantie.

 

Assurance loyers impayés :

Elle est proposée par la plupart des assureurs.
Elle possède une vaste couverture, des impayés au départ subit du locataire, en passant par les dégradations et les frais de procédures.
Sa garantie varie suivant les offres.
Ses conditions d’éligibilité des loueurs sont strictes : solvabilité, situations précaires non admises, etc.
Un délai de carence de 1 à 3 mois, une franchise et une période probatoire figurent suivant les offres.
Cette assurance peut être contractée après le début du bail.
Elle est due par le bailleur et elle est comprise, généralement, entre 2 à 3 % du montant du loyer.

 

Visale :

Action Logement est la seule à la proposer.
Elle offre une couverture uniquement pour les impayés.
Seules les trois premières années du bail sont couvertes et le montant du loyer ne doit pas dépasser 1300 €, pour Paris : 1500 €.
Cette garantie est destinée aux jeunes, jusqu’à trente ans, et aux salariés en situation de précarité : CDD, intérim, apprentis…
Il n’existe pas de franchise, pas de carence et pas de période probatoire.
Elle doit obligatoirement être conclue avant la signature du bail.
Elle est gratuite pour le loueur et le propriétaire.

Ces deux garanties jouent le même rôle : assurer le propriétaire contre les risques liés à la location. Elles se substituent à la caution physique, demandée couramment au locataire.

 

Cumul assurance loyers impayés et caution solidaire ?

L’article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989 stipule que l’on ne peut exiger du locataire une caution si le propriétaire a contracté au préalable une assurance le protégeant des loyers impayés ou a souscrit une garantie Visale.
Par contre, dans le cas où le loueur est étudiant ou apprenti, le propriétaire peut avoir les deux garanties.

 

Coût d’une assurance contre les loyers impayés :

Le montant de la cotisation est un pourcentage du loyer annuel du logement en question et s’y ajoutent les rétributions fixes des assureurs.
Les montants de cette assurance varient entre 2 et 5 % du loyer annuel, en fonction des assureurs et des offres consenties, soit, en général, à peu près la moitié d’un loyer mensuel.
Ces cotisations peuvent se déduire des revenus fonciers, ce qui amoindrit leur coût et fait que cette garantie est très attirante pour le propriétaire.

Notre agence immobilière, parmi ses nombreux services, vous propose la gestion locative et toutes les garanties inhérentes pour une location en toute sérénité, que vous soyez loueur ou bailleur.

Estimez gratuitement votre bien